Cendrillon ? oui, c’est moi !

Cendrillon ? Oui, c'est moi !

Ce soir, ce sont les retrouvailles avec mes S. Oliver fabriquée en Allemagne et voici ce que ça m’inspire :

On s’est connu, on s’est reconnu, on s’est perdu de vue, on s’est r’perdu de vue, on s’est retrouvé, on s’est réchauffé, puis on s’est séparé (auteur : Serge Rezvani)

Vive les soldes à tout moment, j’ai acheté une nouvelle robe. Qui dit nouvelle robe dit : « avec quelles chaussures vais-je pouvoir la porter ? » Eurêka !

cendrillon ? Oui, c'est moi !

Dans un précédent article, je vous avais parlé du fait de devoir refaire ma « garde chaussures « . Toutefois, comme beaucoup de monde, il m’arrive de faire des achats compulsifs. Ainsi, j’avais il y a environ 3 ans, craqué sur une paire de chaussures tandis que j’étais en Allemagne. Craignant de ne pas la trouver en France car il s’agit d’une marque Allemande, j’ai décidé de les acquérir malgré le fait qu’en les essayant, je voyais bien que mon pied n’était pas au top dedans et surtout je voyais la vendeuse grimacer en me voyant les porter.

De retour en France, je décide de les porter en me disant « elles vont se faire ». Erreur ! je les ai portées une seule fois et au placard, mes pieds souffraient trop dedans ; j’envisageais de les donner à ma sœur qui elle a de très jolis pieds mais ne la voyant pas souvent, j’ai oublié de les lui apporter et au fond j’espérais sûrement pouvoir les porter un jour.

Aujourd’hui, en essayant ma nouvelle petite robe, cela sonnait comme une évidence, ce seront ces chaussures qui s’accorderont avec aux prochains beaux jours.

Impatiente de les essayer, je me suis vue à la limite de l’orgasme en les chaussant ! Mon pied rentrait impeccablement dedans, ça y est, je suis Cendrillon !

Chères lectrices, si vous souffrez d’une déformation des pieds, j’espère que vous pourrez un jour vivre ça. C’est un bonheur de pouvoir se chausser. Avec du recul, je me dis que c’était une chance d’avoir ces hallux valgus car grâce à ça, je mesure l’importance de prendre soin de ses pieds et je suis heureuse dès que je peux entrer dans une paire qui m’était interdite avant.  J’imagine que celles qui se sont faites opérer me comprendront !

Il est bientôt l’heure de dormir, j’ai dû me séparer de mes vieux nouveaux souliers et il me tarde de les retrouver pour qu’ils me réchauffent mes petits pieds.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *